• J’ai récemment découvert une superbe série, éloigné des « Ice pilots » ou « Flying Wild Alaska » car beaucoup moins artificielle, plus spontané et naturel dans les propos.
  • On y suit l’activité de pilotes de brousse basés à Maun au Botswana.

  • Ils travaillent le plus souvent pour de petites compagnies faisant la navette entre l’aéroport de Maun et les luxueux « lodges » 5 étoiles perdus au milieu de la Savane. Les images, souvent issues de GoPro sont superbes et on dévore avec envie les anecdotes croustillantes de ces pilote-aventuriers.
  • La saison 1 (en fait il n’y a eu qu’une saison pour l’instant) est composée de 10 épisodes que je vous propose en streaming ci-dessous. Bons visionnages et bons vols !

J’aime bien, lire la suite !

  • J’ai décidé de tenter ma chance pour être contrôleur en Suisse, les sélections sont différentes du système français, la région de Genève est intéressante et le salaire est lui aussi alléchant. En mai 2013 je me suis inscrit en ligne après une fastidieuse période où j’ai dû rassembler tous les papiers, passer une pré-visite chez l’ophtalmo etc.
  • J’ai donc reçu un email quelques jours après pour me dire de venir le 15 septembre, date que j’ai pu changer suite à un désistement. Je suis donc finalement convoqué pour le 16 juillet 2013.
  • J’ai pris un vol Air France pour arriver la veille des sélections à Zurich. Je suis arrivé 5 minutes avant la fermeture des portes, j’étais le dernier à embarquer, j’ai vraiment eu chaud sur ce coup !

  • L’Embraer 170 s’arrache du sol à 18h45 puis atterrit à 20h00. J’avais réservé un hôtel avant mon départ, il s’agit du Sonnental de Dubendorf, une sorte d’hôtel Ibis. C’est l’hôtel le plus près du lieu de sélection et le moins cher : 90€ …
  • Pour atteindre l’hôtel rien de plus simple : en sortant de l’aéroport vous suivez les panneaux « TRAM » puis vous arrivez à la gare de Tram, achetez un ticket aux bornes automatiques (2,90CHF) et prenez la ligne 12 en direction de la gare de Dubendorf. (Stettbach)
  • Après une heure j’ai pris possession de ma chambre et je suis allé rejoindre D.D, un autre candidat rencontré sur le forum contrôleur aérien. On a discuté de tout et de rien, mangé une glace hors de prix et on est allé se coucher tôt.
  • Je ne vous cache pas que la nuit a été longue et difficile, le stress, la chaleur ?
  • Réveil à 7H30 pour aller prendre le petit-dèj’ qui est compris dans le prix de la chambre, c’était assez dégueulasse mais le café était bon. :D
  • Pour rejoindre le centre Skyguide vous devez prendre le bus. Par chance il y a un arrêt juste en face de l’hôtel. Je ne me rappelle plus trop quels bus  prendre (il y a un changement) mais si vous demandez à l’accueil de l’hôtel ils vous le diront. ;)
  • On arrive vers 10H soit 35 minutes avant le début des tests, on est allé récupérer nos badges à l’accueil puis on est allé s’asseoir avec les autres candidats (nous n’étions que 14 ce jour là, avec 4 désistements). La plupart sont français, dont 4 militaires, un Letton et 2 Suisses.
  • A 10H40 K.R la responsable des sélections vient nous chercher, on passe le sas de sécurité et on s’installe dans une salle de cours ultra-moderne. Les ordinateurs sont placés sur trois lignes et chacun a sa place attitrée. Je suis en première ligne, première déception, c’est une des pires places car on a la responsable de sélection juste sous le nez donc ça peut perturber. Elle nous donne l’emploi du temps de la journée puis c’est parti !

J’aime bien, lire la suite !

Introduction

  • Après Ice Pilots, je vais vous faire découvrir une série de reportages étonnants sur les pilotes de brousse ou bush pilots ! Cette fois-ci l’histoire ne se déroule plus au Canada mais chez sa voisine l’Alaska là encore dans une entreprise familiale et c’est à Discovery Channel USA que nous devons ce docu-fiction. La série devrait arriver l’année prochaine en France.
  • Vous allez découvrir les paysages lunaires de l’Alaska ainsi que les conditions de travail rudes mais tout aussi idylliques pour les pilotes aventuriers que nous sommes ! Détendez-vous, oubliez les épisodes de Dr House ou je ne sais quelle série et appuyez sur start pour regarder la bande annonce :
Image de prévisualisation YouTube

Mon avis

  • Nul besoin de parler couramment l’anglais pour savourer ces images et puis la voix OFF parle suffisamment lentement pour comprendre : *voix grave américaine* « IN THIS EPISODE -pause- YOU WILL FOLLOW -pause- THE TWETOS’s FAMILY … »
    On ne pourra s’empêcher de penser à Ice Pilots : mêmes paysages, même contexte, même job, même mise en scène. Mais que dire de plus mise à part :  regardez !
  • Ça fait quand même rêver de pouvoir voler librement comme ça et puis Zlin Aviation vient de dévoiler son nouvel appareil de brousse, avec ça, on décolle en seulement 70 mètres, c’est ce qui s’appelle du STOL !

Zlin Savage BOBBER, via aerobuzz.fr

J’aime bien, lire la suite !

[License et/ou protégé] : Ice Pilots streaming saison 2 !

Reportage 03/02/11 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires

Cet article est privé et/ou a été retiré du blog pour des raisons que je me garde. Seul l’admin peut y accéder :


  • « J’ai vu que t’es allé spotter à Villacoublay.
    Ça tombe bien pour info :
    Il y a les « Red Arrows » qui font escale à Villacoublay pour se rendre en Italie (50 ans des frecce tricolori ). »

Émail reçu avant-hier de  Quentin. C’est donc après ma première heure de vol (1H13 exactement ! :p ), et à la date ô combien symbolique du 11 septembre que je me suis rendu une seconde fois à Vélizy.

L’information n’a pas dû beaucoup tourner puisqu’un seul autre spotter était présent…

Ils étaient annoncés à 18H49 mais sont arrivés un poil en retard. Comme pour les mirages 2000, les « Reds » sont arrivés sans prévenir, pas sur la fréquence publique en tout cas. Alors que je m’apprêtais à partir demander des informations aux militaires, je vois au loin des phares atterrissage allumés, puis les fumigènes enclenchés. C’était vraiment impressionnant, les voitures ont ensuite commencé à s’arrêter et les curieux qui passaient dans le coin avaient tous la tête en l’air. Wahou.

Après avoir traversé la piste en longueur, ils ont éclaté puis ont fait une grande boucle sans interruption jusqu’au touché des roues en 27, l’espace entre les avions était minime, c’est à peine si j’ai eu le temps de tous les photographier à la chaîne !

Je vous laisse savourer les ’shots’ :

J’aime bien, lire la suite !

Page 1 of 3123