• Bon allez un peu de musique pour accompagner cet article ? Je ne peux juste plus m’arrêter d’écouter ce tube des 80’s.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  • Aujourd’hui nous avons fait péter le Champagne pour fêter le lâché solo d’un de nos membres, Romain qui partage le même instructeur que moi. Mais c’est fini le mythe du seau d’eau dans la tronche après le premier lâché, on a simplement dégusté un bon champagne et discuté…avion ! Juste pour info il a été lâché au bout d’un peu plus de 19H de vol.
  • La semaine dernière j’ai juste complètement foiré mon vol : je me suis couché tard avec  les révisions du bac blanc de français et le stress de l’oral du TPE. Rajoutons à cela que je n’avais pas volé depuis 3 semaines… Bref tout ça pour dire que je me suis fait remonter les bretelles à l’arrivée. D’ailleurs la mini-BD d’Hélène résume assez bien la tension qui règne dans un cockpit, sans exagérer !
  • Je ne reste pas sur une défaite, ne dit-on pas qu’on apprend par ses erreurs ? Du coup aujourd’hui je pense que j’ai fait un perfect flight, l’instructeur m’a laissé faire et je commence à prendre des habitudes.
  • Au menu du jour : entrainement au tour de piste. On s’est aligné sur une voie ferrée et je me suis entrainé à passer différents paliers rapidement (palier attente, palier approche…etc), effectuer des virages en montée, sortir les volets et en corriger les effets (piquer lorsqu’on sort les volets et cabrer lorsqu’on les rentre) et puis pour finir quelques remises de gaz : « 800 pieds, remise de gaz, je cabre puis je mets la puissance max. Plus de 55kt, vario positif, on rentre les volets à 10°. Vario positif, vitesse au dessus de 55kt, on rentre les volets au minimum et on coupe les phares« . Je vous conseille de détailler tous les gestes que vous effectuez ainsi que vos intentions, les instructeurs sont friands de cela pour savoir si vous avez compris les procédures à effectuer.
  • Au retour je me suis intégré au circuit de piste et l’instructeur m’a guidé pour l’atterrissage, rien de compliqué, il suffit de pratiquer et de ne pas stresser comme un malade.
    « Étampes du Golf Oscar pour quitter la fréquence au revoir » (nous étions en auto-info, personnellement c’est ce que je préfère, aux premiers vols du moins car on a pas le stress de devoir répondre à tout prix à la radio, mais il faut être attentif aux autres contacts radio).
  • Pour être plus efficace il faut que je lise le manuel du pilote et le Zilio mais sérieusement, qui aime bouffer et rebouffer du livre théorique à longueur de journée ? Je pense que rien ne vaut la pratique.

15H38 au compteur.

1322 vues !

Share