• Après une longue hibernation, rendez-vous est pris pour (enfin) voler ce samedi 29 janvier. Je redoute un peu de retourner voler, je n’ai pas touché les commandes depuis plus de deux mois et j’ai peut être perdu mes réflexes …
  • Les conditions ont l’air idéales pour voler…Vues du sol du moins.  Nous arrivons au GAMA un quart d’heure en avance où je retrouve mon instructeur… Furieux ! En effet un élève est parti en instruction et aurait dû revenir il y a plus d’une demi heure, on ne rigole pas avec la ponctualité ! :D En attendant, nous entamons le briefing qui se résume à   : “Entrainement, vol de reprise“, rien de nouveau à apprendre donc.
    Une fois l’avion revenu, je cours chercher les clés, récupère les documents et je fais rapidement le tour de l’avion. Après m’être installé, je déroule les checklists comme à l’accoutumé et je contacte la tour :

Étampes sol de l’Alpha Kilo Bonjour” ;

Alpha Kilo bonjour” ;

Fox – Golf -Yankee – Alpha – Kilo, un Hr200 au parking GAMA avec l’information Charlie demande roulage pour un vol secteur ouest” ;

Alpha Kilo roulez aire d’attente piste 06 dur et #§à{#

Alpha Kilo roulons aire d’attente piste 26 euh 06… et ?

Alpha Kilo roulez aire d’attente 06 dur et rappelez prêt

Roulons aire d’attente et on rappelle

  • Il faut dire que je suis pas trop habitué à la radio, la plupart du temps j’étais en AutoInfo et la fréquence sol était inactive…
  • Je me suis surpris à faire décoller l’avion tout en douceur, sans forcer sur les palonniers avec une montée ‘linéaire’. Wahou
    Rapidement de la buée se forme sur la verrière à un tel point qu’on ne voit bientôt plus rien, autre difficulté, le plafond est très bas et la visibilité très faible à cause de cumulus qui squattent au dessus du terrain. On décide de “crever le plafond”. J’affiche l’assiette de montée, plein gaz et on va prendre 2000 pieds pour atteindre l’altitude de 3000 pieds. Et là c’est magique, on se rapproche des nuages puis on a vraiment l’impression de surfer dessus, vous savez, à la manière des Chevaliers du ciel ou autres films d’avions qui nous font rêver ?
  • Le soleil se reflétait sur une étendue de nuage sans fin.
Image de prévisualisation YouTube

Promis la prochaine fois je ramène mon appareil photo en l’air !

  • Au niveau du vol, j’ai fait des exercices basiques histoire de reprendre la main et je pense que je ne m’en suis pas trop mal sorti : virage à puissance/vitesse constante, vol lent, vol en montée et un petit coup de GPS pour retrouver notre terrain. Rien de bien compliqué donc.
  • D’ailleurs j’ai ramené un GPS portable avec moi qui m’a permis de superposer mon vol à Google Earth dont voici la trace (137km parcourus, alt max 3011 pieds) :

  • Vraiment pratique le GPS, on rentre “LFOX” dedans, et il nous affiche la direction du terrain. On a l’air pas trop mal pour tenter directement une longue finale et cette fois ci, c’est moi qui vais le poser cet avion didiou !
    On descend donc à 1000 pieds, à vitesse de croisière c’est à dire 95kt puis une fois qu’on a le château d’eau pile sur la gauche, on réduit à 70kt et on vise le seuil. Comme dans Flight Sim !
    On met plein volet et on sent l’avion freiner brusquement, une fois au dessus de la piste, on coupe les gaz et on arrondit, et j’ai fait un kiss landing de la mort. (là je me flatte :p)

“Alpha Kilo pour quitter la fréquence”


@+ pour un nouvel article et regardez “Ice Pilots”, ça motive. ;)

1129 vues !

Share