• Samedi 11 septembre, je me réveille avec un ciel parfaitement bleu, la chaleur se fait déjà ressentir, rien de mieux qu’une telle journée pour mon premier vol.
  • Après un léger repas, je ne voudrais pas tacher la moquette de l’avion pour mon premier vol quand même :) , mon père m’accompagne en voiture jusqu’à l’aérodrome d’Étampes Mondésir. Une quarantaine de minutes plus tard nous arrivons devant les hangars, les bras chargés de sacs à dos, je fais un tour au club-house histoire de voir si mon instructeur est arrivé, mais non, pas un chat, curieux pour un samedi après-midi. J’en profite donc pour regarder les avions parqués et écouter le trafic aérien. “Alpha kilo autorisé atterrissage piste 24 dur ” , tiens, c’est mon ‘navion‘ qui arrive, j’espérais que mon instructeur était dedans mais non, apparemment il est parti en balade à Châteauroux et a pas mal de retard…
  • 1H plus tard après avoir tourné en rond, mon FI arrive : “Mr Camus” ?, “oui oui c’est bien moi”, nous faisons un bref briefing, il me présente les caractéristiques de base, les instruments de bord puis me dit les enjeux de ce premier vol, qui est de tenir l’avion en palier, d’effectuer un virage en palier etc. mais également d’effectuer le roulage au sol.
  • Quelques minutes plus tard, le plein d’huile et le tour de l’avion effectués, me voilà assis en place gauche. Bon j’ai eu un peu de mal à boucler ma ceinture et le casque prêté par un membre du club était un peu défectueux mais rien de bien grave.
  • L’instructeur me présente rapidement la checklist et les différentes phases pour démarrer l’avion puis nous nous engageons sur le taxiwayAlpha kilo information Golf au Gama pour roulage”.
  • J’ai eu un peu de mal avec le palonnier, je partais un peu de travers et je freinais un peu comme un dératé :D , mais on s’y fait rapidement. Checklist pré-vol et essai moteur effectués, mon FI pénètre la 24 dur puis met les gaz, quelques centaines de mètres plus tard…Je vole, c’est difficile à réaliser mais le vario affiche un joli +500 pieds/minute. Wahou vue du ciel la terre est vraiment belle, j’aurais aimé faire des photos mais je n’avais pas que ça à faire lors de mon premier vol !

Je vous rassure ce n’est pas moi dans l’avion ! D’ailleurs je volais sur Hr200

Je me suis entrainé à piloter qu’avec les références extérieures, afin de maintenir un palier (en montée ou en descente), à maintenir une altitude en virage et à gérer la puissance en conséquence. “T’apprends vite” me lâche le Fi. :) J’ai par contre eu plus de mal à effectuer un virage uniquement avec le palonnier et le trimL’instructeur a plutôt été calme même si je sentais qu’il était un peu agacé. :) Je ne cache pas qu’après avoir fait quelques exercices de lacet induit je ne me sentais plus très bien, mais rien de bien méchant. La fin du vol approche, le FI reprend les commandes et se place en circuit, 3 avions sont en finale on n’a pas intérêt à trainer sur la piste ! L’atterrissage s’est fait en douceur, “un kiss landing de la mort ” , nous quittons la fréquence tour et nous rejoignons les hangars du GAMA, j’effectue le roulage et c’est beaucoup moins laborieux que lors du départ.


  • Sous les yeux des autres membres nous effectuons un 360 pour nous garer puis j’enclenche le frein de parking. Fin du premier vol. 1H13.

2135 vues !

Share