• J’ai décidé de tenter ma chance pour être contrôleur en Suisse, les sélections sont différentes du système français, la région de Genève est intéressante et le salaire est lui aussi alléchant. En mai 2013 je me suis inscrit en ligne après une fastidieuse période où j’ai dû rassembler tous les papiers, passer une pré-visite chez l’ophtalmo etc.
  • J’ai donc reçu un email quelques jours après pour me dire de venir le 15 septembre, date que j’ai pu changer suite à un désistement. Je suis donc finalement convoqué pour le 16 juillet 2013.
  • J’ai pris un vol Air France pour arriver la veille des sélections à Zurich. Je suis arrivé 5 minutes avant la fermeture des portes, j’étais le dernier à embarquer, j’ai vraiment eu chaud sur ce coup !

  • L’Embraer 170 s’arrache du sol à 18h45 puis atterrit à 20h00. J’avais réservé un hôtel avant mon départ, il s’agit du Sonnental de Dubendorf, une sorte d’hôtel Ibis. C’est l’hôtel le plus près du lieu de sélection et le moins cher : 90€ …
  • Pour atteindre l’hôtel rien de plus simple : en sortant de l’aéroport vous suivez les panneaux “TRAM” puis vous arrivez à la gare de Tram, achetez un ticket aux bornes automatiques (2,90CHF) et prenez la ligne 12 en direction de la gare de Dubendorf. (Stettbach)
  • Après une heure j’ai pris possession de ma chambre et je suis allé rejoindre D.D, un autre candidat rencontré sur le forum contrôleur aérien. On a discuté de tout et de rien, mangé une glace hors de prix et on est allé se coucher tôt.
  • Je ne vous cache pas que la nuit a été longue et difficile, le stress, la chaleur ?
  • Réveil à 7H30 pour aller prendre le petit-dèj’ qui est compris dans le prix de la chambre, c’était assez dégueulasse mais le café était bon. :D
  • Pour rejoindre le centre Skyguide vous devez prendre le bus. Par chance il y a un arrêt juste en face de l’hôtel. Je ne me rappelle plus trop quels bus  prendre (il y a un changement) mais si vous demandez à l’accueil de l’hôtel ils vous le diront. ;)
  • On arrive vers 10H soit 35 minutes avant le début des tests, on est allé récupérer nos badges à l’accueil puis on est allé s’asseoir avec les autres candidats (nous n’étions que 14 ce jour là, avec 4 désistements). La plupart sont français, dont 4 militaires, un Letton et 2 Suisses.
  • A 10H40 K.R la responsable des sélections vient nous chercher, on passe le sas de sécurité et on s’installe dans une salle de cours ultra-moderne. Les ordinateurs sont placés sur trois lignes et chacun a sa place attitrée. Je suis en première ligne, première déception, c’est une des pires places car on a la responsable de sélection juste sous le nez donc ça peut perturber. Elle nous donne l’emploi du temps de la journée puis c’est parti !

  • Normalement vous vous êtes entrainé pour les trois premiers tests, on commence par ceux là. Le test d’orientation est classique, je ne l’ai pas trouvé difficile, la vitesse est vraiment semblable au test en ligne. Attention certaines fois les réponses s’affichent avant la fin de parcours de la flèche, ça peut être perturbant !
  • Vient ensuite le test de calcul, vous avez une table d’équivalence entre des signes (#!, =!, -: etc) et des chiffres. S’afficheront à l’écran deux signes et vous devrez trouver grâce à la table d’équivalence leur équivalent et additionner les deux chiffres. Là encore ça ne diffère vraiment pas du site, c’est du calcul très basique donc ne faites pas de faute(s) dessus. Petit conseil : il n’y a qu’un signe qui change à chaque fois. Je m’explique : imaginons que nous devons additionner 6 + 4. Tapez le résultat (10) puis retenez le 4. Ce chiffre reviendra à l’étape suivante et vous aurez par exemple à calculer 4+3. Faites le test sur le site de Skyguide vous comprendrez mieux.
  • On a ensuite eu le test de mémoire acoustique. Une horreur. Sur la fin nous devions retenir des groupes de 3X3 lettres ! Petite astuce d’un candidat : ne retenez que deux premiers groupes, pour le troisième groupe faite le au filling ou à la mélodie !
  • Pour clore la matinée nous avons eu droit au test d’anglais (non éliminatoire). Franchement il était assez difficile, différent des textes à trous de l’ENAC et pourtant j’ai un bon niveau d’anglais.
  • K.R nous distribue des bons nous permettant de manger gratuitement à la cantine de l’entreprise. C’était franchement bon, j’ai pris du poulet au curry et une bouteille de soda. Ne mangez pas trop, vous risqueriez de vous endormir à l’épreuve suivante
  • C’est l’épreuve la plus éprouvante de la journée : le test de vigilance. Vous allez avoir sur votre écran d’ordi 4 lampes et chaque seconde deux de ces lampes s’allumeront. Lorsque 2 “constellations” s’allument successivement vous devrez cliquer sur un bouton. Jusque là rien de bien difficile MAIS, chaque seconde des lettres vous seront dictées dans le casque et lorsque que vous entendrez 3 sons “é” successifs vous devrez appuyer sur un autre bouton. Vous n’avez rien compris ? C’est normal, tout vous sera très bien expliqué lorsque vous passerez les épreuves.
  • A la fin de ce test vous sortez lessivé, à moitié endormi et les yeux explosés.
  • En plus de cela les casques son très mal isolés et donc vous entendrez les casques des autres candidats… Entre nous, chaque candidat à la même séquence donc vous entendrez tous les clics de souris des autres candidats à chaque bonne réponse, un bon moyen de vérifier qu’on a juste.
  • L’avant dernier test est le test d’approche. Une belle merde. C’est vraiment un test très basique ou vous devez indiquer des points tournants aux avions (3 maximum) afin qu’ils rejoignent la piste d’atterrissage.
  • Là où ça peut se compliquer : il y a des changements de vent en cours d’exercice et donc un changement de piste à faire. Les avions doivent arriver à 1000ft au niveau du dernier point. Et surtout, vous devez choisir le chemin le plus court possible et tout cela dans un temps très limité. J’ai vraiment eu du mal sur ce test car les avions ne sont pas représentés, il faut vraiment imaginer le chemin que va parcourir l’avion dans sa tête, c’est vraiment difficile.
  • Après ce test qui dure à peu près 15 minutes, vient le test de personnalité. Il n’est pas éliminatoire, prenez le temps de répondre et restez vous même.
  • Notre journée s’est donc terminée à 15h30 soit une heure avant la fin prévue.
  • On s’est dit au revoir, certains sont partis en ville avant de prendre leur train, d’autres (le Letton et moi) ont directement pris le bus vers Zurich Flughafen. 30 minutes de trajet sous un soleil de plomb j’étais franchement à la limite du coup de chaleur.
  • J’ai du attendre cinq heures à l’aéroport et m’occuper comme je le pouvais …

  • J’ai demandé si je pouvais faire un jumpseat. Le steward m’a dit qu’il demanderait au commandant. Il vient me voir 10 minutes après “désolé mais ça ne va pas être possible“. CONNARD ! Il est resté pendant tout l’embarquement à l’arrière de l’avion je suis sûr qu’il n’a même pas demandé ! Il n’a même pas aidé les passagers à placer leurs bagages lourds dans le compartiment. Mais bon ça ne m’étonne pas des PNC d’AF …
  • Bref, les résultats sont tombés aujourd’hui soit deux jours après. J’ai appris dans un email que la sélection s’arrête pour moi ici (à cause de ce fichu test d’approche ><) Pareil pour D.D. Je n’ai eu aucune nouvelle des autres candidats.
  • Life is a bitch mais ça ne s’arrête pas là. L’année prochaine j’aurai le concours TSA pour sûr ! Franchement je vais tout faire pour l’avoir.

Bons vols,

Rémi

8243 vues !

Share