Résultats pour le mot-clef ‘controleur’

  • J’ai décidé de tenter ma chance pour être contrôleur en Suisse, les sélections sont différentes du système français, la région de Genève est intéressante et le salaire est lui aussi alléchant. En mai 2013 je me suis inscrit en ligne après une fastidieuse période où j’ai dû rassembler tous les papiers, passer une pré-visite chez l’ophtalmo etc.
  • J’ai donc reçu un email quelques jours après pour me dire de venir le 15 septembre, date que j’ai pu changer suite à un désistement. Je suis donc finalement convoqué pour le 16 juillet 2013.
  • J’ai pris un vol Air France pour arriver la veille des sélections à Zurich. Je suis arrivé 5 minutes avant la fermeture des portes, j’étais le dernier à embarquer, j’ai vraiment eu chaud sur ce coup !

  • L’Embraer 170 s’arrache du sol à 18h45 puis atterrit à 20h00. J’avais réservé un hôtel avant mon départ, il s’agit du Sonnental de Dubendorf, une sorte d’hôtel Ibis. C’est l’hôtel le plus près du lieu de sélection et le moins cher : 90€ …
  • Pour atteindre l’hôtel rien de plus simple : en sortant de l’aéroport vous suivez les panneaux “TRAM” puis vous arrivez à la gare de Tram, achetez un ticket aux bornes automatiques (2,90CHF) et prenez la ligne 12 en direction de la gare de Dubendorf. (Stettbach)
  • Après une heure j’ai pris possession de ma chambre et je suis allé rejoindre D.D, un autre candidat rencontré sur le forum contrôleur aérien. On a discuté de tout et de rien, mangé une glace hors de prix et on est allé se coucher tôt.
  • Je ne vous cache pas que la nuit a été longue et difficile, le stress, la chaleur ?
  • Réveil à 7H30 pour aller prendre le petit-dèj’ qui est compris dans le prix de la chambre, c’était assez dégueulasse mais le café était bon. :D
  • Pour rejoindre le centre Skyguide vous devez prendre le bus. Par chance il y a un arrêt juste en face de l’hôtel. Je ne me rappelle plus trop quels bus  prendre (il y a un changement) mais si vous demandez à l’accueil de l’hôtel ils vous le diront. ;)
  • On arrive vers 10H soit 35 minutes avant le début des tests, on est allé récupérer nos badges à l’accueil puis on est allé s’asseoir avec les autres candidats (nous n’étions que 14 ce jour là, avec 4 désistements). La plupart sont français, dont 4 militaires, un Letton et 2 Suisses.
  • A 10H40 K.R la responsable des sélections vient nous chercher, on passe le sas de sécurité et on s’installe dans une salle de cours ultra-moderne. Les ordinateurs sont placés sur trois lignes et chacun a sa place attitrée. Je suis en première ligne, première déception, c’est une des pires places car on a la responsable de sélection juste sous le nez donc ça peut perturber. Elle nous donne l’emploi du temps de la journée puis c’est parti !

J’aime bien, lire la suite !

Page 1 of 11