Résultats pour le mot-clef ‘etampes’

  • J’ai dépassé les 22 heures de vol aujourd’hui en faisant des tours de piste en double-commande. Il faut dire que c’est ma troisième séance de tour de piste, commencés un peu en retard puisque j’ai fait 3 séances de NAV avant.
  • Les beaux jours arrivent et je n’aurai normalement plus de souci au niveau du froid (il faut dire qu’en plein hiver, on a tellement froid que les membres sont raides et cela empêche de piloter avec précision …) ni de soucis avec les averses. :D
    J’ai hérité du “GOLF OSCAR”, un vénérable Cessna 152ma bête noire
    Je prends en compte l’avion, c’est son premier vol de la journée donc on doit le purger puis on sort l’avion du hangar pour les vérifications. Le plein n’a pas été fait et le niveau d’huile est en deçà de la normale et les ailes sont jonchées de bestioles, du coup on est un peu furax contre le pilote précédent qui par ‘égoïsme’ ? n’a pas effectué  les actions pourtant simples à son arrivée.
  • Je démarre l’avion rapidement et je m’annonce à la tour “Etampes tour Fox-Golf-Sierra-Golf-Oscar au parking GAMA avec l’information DELTA demande le roulage pour des tours de piste“. Et oui, au bout d’un moment les automatismes se mettent en place et ça devient plus simple et plus plaisant pour voler. :)
    Je décolle de la ‘24 dur‘, je monte jusqu’à 1500 pieds, arrivé à cette altitude on se place en palier attente : on pique puis on descend de suite à 2100 tr/min afin de stabiliser l’appareil à 80 nœuds.
    Les cumulos provoquent pas mal de turbulences, on se fait tabasser de tous les côtés du coup à un moment on se prenait du +1000 pieds/min au vario et quelques secondes après du -1000 pieds/min, pas évident du tout pour placer l’avion sur une trajectoire rectiligne surtout avec le Cessna 152 dont le ‘jeu’ dans le Yoke (le volant) est juste insupportable.

Jetez un œil ci-dessous pour voir comment se passent les tours de piste à Étampes :

Circuit à Étampes en c152

J’aime bien, lire la suite !

  • Je n’ai pas posté de mes nouvelles depuis des semaines, et pour cause je n’ai cessé de bosser (…nan je déconne :p ).
    Je me suis réveillé en regardant le ciel : parfaitement bleu parsemé de nuages et pas une once de vent, idéal pour voler. D’ailleurs cela faisait 2 semaines que je n’avais pas pris le manche, à cause des grèves… On ne peut ET rater les cours ET s’envoyer en l’air (Hein Brice ;) ).
  • Comme presque tous les dimanches, l’aéroclub est pratiquement vidé de ses membres, mon instructeur vient m’accueillir et on s’installe dans le club-house pour débuter le briefing.
    Le programme d’aujourd’hui consiste à maitriser les trajectoires, autrement dit s’entrainer à passer du vol en palier au vol en descente, du vol en palier au vol en montée et réciproquement, puis nous nous entrainerons aux virages et étudierons  ses effets. Pas bien compliqué non ? Plus facile à dire qu’à faire !

  • Il est 13H30 et nous sommes les premiers à utiliser le GYAK (r2120) il faut donc purger le réservoir, chose que je n’avais jamais pratiquée auparavant, l’action sert à éliminer toute trace d’eau accumulée durant la nuit et qui pourrait  s’avérer dangereuse.

Une fois l’avion sorti du hangar, les habitudes commencent à revenir, j’effectue la visite pré-vol, toujours en commençant par l’intérieur de l’avion.
Nous prenons ensuite place dans l’avion,  malgré le froid je me mets en t-shirt histoire d’éviter d’être trop serré et dégueuler en l’air. :)

J’aime bien, lire la suite !

  • Je me suis envolé pour la seconde fois dimanche 20 septembre mais cette fois, à bord d’un vénérable Cessna 150.
    Le vol ne s’est pas trop mal passé, j’ai été surpris que l’instructeur m’ait laissé faire le décollage et l’approche, belle initiative de sa part mais ça surprend !
    Je ne vais pas trop écrire et je vous laisse regarder les photos de cette journée car cet article “photos” est en complément de l’article “récit“  précédent. ;)
  • PS : certains visages sont floutés, les personnes n’ont pas forcément envie de retrouver leur tronche sur le net. :)

“suis con”, pas besoin de clé pour ouvrir l’avion… ‘-_-

J’aime bien, lire la suite !

  • Samedi 11 septembre, je me réveille avec un ciel parfaitement bleu, la chaleur se fait déjà ressentir, rien de mieux qu’une telle journée pour mon premier vol.
  • Après un léger repas, je ne voudrais pas tacher la moquette de l’avion pour mon premier vol quand même :) , mon père m’accompagne en voiture jusqu’à l’aérodrome d’Étampes Mondésir. Une quarantaine de minutes plus tard nous arrivons devant les hangars, les bras chargés de sacs à dos, je fais un tour au club-house histoire de voir si mon instructeur est arrivé, mais non, pas un chat, curieux pour un samedi après-midi. J’en profite donc pour regarder les avions parqués et écouter le trafic aérien. “Alpha kilo autorisé atterrissage piste 24 dur ” , tiens, c’est mon ‘navion‘ qui arrive, j’espérais que mon instructeur était dedans mais non, apparemment il est parti en balade à Châteauroux et a pas mal de retard…

    J’aime bien, lire la suite !

Page 1 of 11