Résultats pour le mot-clef ‘navigation’

  • Tout d’abord bonne année à tous ! Ça fait pas mal de temps que je n’ai pas posté donc j’en profite pour donner quelques nouvelles.
  • J’ai obtenu le PPL le 14 janvier 2014 au bout de 73 heures de vol, 3 ans après mon inscription en aéroclub. J’étais pressé pour le passer car j’avais mon théorique qui se périmait le 18 janvier. Après une première annulation, rendez-vous est fixé le 14 janvier à 13 heures.
  • Le temps n’est pas super mais c’est suffisant pour voler, un soulagement puisque c’était le dernier jour de dispo de mon examinateur. Je ne m’imaginais pas attendre 2 mois de plus afin de repasser le théorique et payer des heures de vol en double commande supplémentaires !…

    J’aime bien, lire la suite !

  • Mercredi 30 octobre 2013, enfin le soleil revient, difficile de voler en hiver à cause de la météo dégradée. J’avais déjà annulé 4 fois mon vol mais cette fois ci c’est la bonne !
  • J’arrive à l’aéroclub à 11h00 (Étant un lève-tard j’ai du mal à voler le matin d’habitude …), et pour une fois que j’arrive le matin, l’instructeur qui devait me superviser arrive à …12h15 (mais je ne lui en tiens pas rigueur :p )
  • Cela m’a laissé le temps de préparer et de peaufiner mon vol. Lors d’un test PPL (mais aussi pour n’importe quelle navigation) vous avez une liste de documents à imprimer et à étudier.
  • Les éléments météo (WinTem, Temsi, Taf, Metar) sont imprimables sur AeroWeb, les NOTAMS sur le site de la SIA et les vacs sur http://qfu.free.fr/
  • Pour ma 150Nm j’ai décidé de faire un LFOX-LFLA-LFOZ-LFOX (Etampes-Auxerre-Orléans-Etampes). Orléans je connais bien, j’y suis déjà allé plusieurs fois, ils sont très bien équipés mais il y a souvent beaucoup de monde et pas mal d’activités (planeurs, paras …). Par contre Auxerre je ne connais pas du tout, ça sera une première.
  • Je profite de Mach7 jusqu’à la fin de la bêta mais ensuite je ne prendrai pas d’abonnement, je ne vole(rai) pas assez pour amortir l’abonnement. On fera ça à l’ancienne : à la règle et au crayon.
  • Lors d’une Nav vous avez également à préparer un log de nav, ça permet de noter tout vos points tournants (points de passage), ça se prépare longtemps avant le vol, des jours voire des semaines avant si vous voulez. Voilà à quoi ressemble le mien.
  • Si vous voulez ce joli log, il faut vous adresser à Jfab45, un pilote de mon aéroclub qui tient un super blog.
  • A l’arrivée de mon instructeur, je lui présente rapidement ma nav et je file à l’avion pour enfin partir. J’ai pris soin de ne pas oublier la bouteille d’eau et mon carnet de vol. :D
  • Je passe d’abord à l’essence pour faire le plein, sur un trajet aussi long autant prendre les mesures nécessaires pour éviter les imprévus. A l’essence je croise (sans le savoir sur le moment, je l’ai appris le lendemain sur un forum) un Piper Cub piloté par « Alexx », un membre du forum Aeronet. Il a monté une vidéo de sa journée et on peut m’apercevoir à 1min40.
Image de prévisualisation YouTube
  • Je décolle, puis prends le cap de mon premier point tournant. Il fait beau mais le ciel est très nuageux, je suis monté à 4500 pieds mais à cette altitude je ne voyais plus le sol, pas très safe pour du VFR, je descends donc à 2000 pieds, assez frustrant. Un Dr400 croise mon axe, il est 100 mètres devant moi à  la même altitude, pourtant j’étais en contact avec Seine info ? Ils m’ont contacté 1 minute plus tard, bien trop tard… toujours rester vigilant en vol !
  • Je m’approche du terrain d’Auxerre et je prends contact avec l’AFIS :
  • - « Auxerre Info, Bravo Lima, Bonjour »
    - « Bravo Lima j’écoute »
    - « Fox-Golf-Sierra-Bravo-Lima un Hr-200 en provenance d’Etampes en direction de vos installations, 3 minutes de la verticale 2000 pieds, à l’ouest des installations, pour les paramètres. »
  • L’AFIS me donne une tripotée de paramètres (QFU, vent, pressions, trafic), je m’intègre par la verticale et je me pose en 19.
  • - « Bravo Lima, possibilité de monter à la tour pour faire tamponner le carnet ? »
    - « Avec plaisir Bravo Lima je vous attends ».
  • Au début je ne savais pas comment monter à la tour (bah oui c’est verrouillé, sont pas cons les gens !) Avec l’aide d’un pilote de passage venant de Lognes j’ai pu y monter, en fait il y avait un simple interphone à l’entrée que j’ai zappé. ‘-_-
  • Le trafic est assez soutenu et l’AFIS nous fait patienter 10 bonnes minutes avant de venir à nous. Je fais tamponner mon carnet mais je me rends compte que j’ai oublié mon portable dans l’avion, pas de photos donc rhaaa.
    L’agent me fait remarquer que ma radio est défaillante et qu’il y a beaucoup de grésillements. Ce n’est pas la première fois que ça m’arrive sur cet avion…
  • Je n’ai pas le temps pour une escale plus longue, l’avion est réservé juste après et j’ai déjà pas mal de retard. Je demande le roulage et nous sommes trois avions au point d’arrêt dont un magnifique Merlin III d’AeroService Luxembourg !
  • Et également pas mal de petits jets sur le tarmac !
  • Il faut remonter toute la piste pour s’aligner, autant dire qu’avec 3 avions en attente ça prend du temps, une bonne dizaine de minutes.
  • Une fois décollé je prend le cap d’Orléans via l’aérodrome de Montargis. Je m’aide du GPS de l’avion pour me diriger, mais une fois arrivé à Montargis je ne vois pas le terrain (pourtant j’y suis allé plusieurs fois), tant pis, je prends le cap d’Orléans. Alors que je suis parfaitement placé pour une longue finale, la tour me demande de me reporter en début de vent arrière, la rage ! Je me reporte donc vent arrière après avoir contourné tout le terrain, j’ai schématisé mon arrivée ci-dessous. (Bien sûr verticale interdite pour cause de parachutage)
  • La piste est longue, je me pose doucement, bien dans l’axe et je dégage par la première sortie. L’AFIS me demande de me garer en B2, ce que je fais. :D
  • Je me dirige vers la tour pour faire tamponner mon carnet, je demande mon chemin et en route je croise un instructeur de l’aéroclub d’Orléans. – « Alors on se porte bien au GAMA » me lance t-il. :D
  • Finalement je suis allé au Club House de l’aéroclub pour me faire tamponner le carnet par la sympathique secrétaire.
  • Je redécolle sans encombre et me dirige vers ma destination finale : Etampes. Je trouve à LFOX un trafic assez chaotique, pas mal d’avions dans le circuit, 4 en attente de clearance pour le décollage, je m’intègre en milieu de vent arrière et je me pose. Retour à l’aéroclub pratiquement 4h après mon décollage. 2h52 de vol effectif (avec beaucoup d’attente au sol !)
  • Le prochain article sera celui de mon test PPL qui devrait arriver début décembre. J’y listerai les différentes questions (pièges) que peut vous poser l’examinateur.

Bons vols.

Page 1 of 11