• Tout d’abord bonne année à tous ! Ça fait pas mal de temps que je n’ai pas posté donc j’en profite pour donner quelques nouvelles.
  • J’ai obtenu le PPL le 14 janvier 2014 au bout de 73 heures de vol, 3 ans après mon inscription en aéroclub. J’étais pressé pour le passer car j’avais mon théorique qui se périmait le 18 janvier. Après une première annulation, rendez-vous est fixé le 14 janvier à 13 heures.
  • Le temps n’est pas super mais c’est suffisant pour voler, un soulagement puisque c’était le dernier jour de dispo de mon examinateur. Je ne m’imaginais pas attendre 2 mois de plus afin de repasser le théorique et payer des heures de vol en double commande supplémentaires !…
  • Je suis arrivé à 11H30 à l’aéroclub afin de préparer l’avion et préparer la navigation. En faisant la pré-vol je croise le chef pilote et une instructrice qui me souhaitent bonne chance. Je file ensuite en salle de briefing pour consulter la météo (wintem, temsi, taf, metar) les prévisions restent bonnes. Je mets à jour les caps de ma navigation avec les vents fournis. A 12H15 je croise l’examinateur. Je me suis pas trompé d’heure ?! C’est bien à 13 heures que le vol doit avoir lieu ?!

- “Salut, je suis un peu en avance” me lance-t-il”

  • Ouf, ça me laisse donc encore pas mal de temps pour peaufiner mon vol et surtout finir mon sandwich ! Je m’entraîne donc à l’oral, je relis les questions qui peuvent potentiellement tomber.
    Lorsque je me suis senti prêt je suis allé chercher l’examinateur : “C’est bon, j’suis prêt”.
  • Tout d’abord je lui déballe la météo puis la navigation. Je lui expose les différentes classes que nous traverserons ainsi que les cartes Vac de chaque aérodrome. Au final, pour mon plus grand plaisir je n’ai pas eu trop de questions ! Il faut dire que l’examinateur était très cool ! Les questions qu’il m’a posées sont :

- “Qu’implique un centrage arrière” (L’avion sera plus stable mais moins manœuvrable)

- “Qu’est ce qu’une zone R” (Zone restreinte activable par notam)

- Puis il m’a demandé les caractéristiques de l’avion : capacité du réservoir, VNE, VFE, VNO, VS.  (Je les connaissais par cœur donc pas de problème de ce côté là)

  • L’examinateur se fera une impression de vous sur le briefing, préparer-le sérieusement, ne stressez pas, dites le maximum d’informations et ne pipotez pas, si vous ne savez pas quelque chose dites le tout de suite. Normalement si le briefing est réussi l’examinateur ne vous posera pas trop de questions.
  • On part avec 15 minutes d’avance sur l’horaire prévu pour une Nav Etampes-Blois-Montargis-Etampes, bien sûr je sais qu’on n’atteindra jamais Montargis :D .

  • Durant la première branche le FE m’a tout laissé faire. A part quelques déviations de cap ça s’est très bien passé, il ne faut pas avoir peur de dire chaque action que l’on fait, de commenter notre positionTiens nous sommes ici sur la carte car il y a un croisement d’autoroute, des éoliennes etc.
  • Grâce au pré-test ppl je n’ai eu aucun mal à trouver le terrain de Blois. Je m’intègre puis je touche. Ensuite on part pour une PTE. Je l’ai bien réussie mais j’ai grignoté un peu de piste :S . Puis on fait un tour de piste lent, et enfin un tour de piste qui se finit en panne en étape de base. Sympa !
  • On quitte avec Blois pour se diriger vers la deuxième étape de la navigation. Avant cela le FE voudrait tester mes capacités en mania.

- “Passé verticale de Chambord tu vas me faire un 360 à gauche puis un 360 à droite à 30°”

  • Ce sont des exercices basiques que je maitrise, en plus la vue sur le château est magnifique !
  • N’oubliez pas de réviser votre taux d’inclinaison maximal en fonction de la vitesse de l’avion ! A 1,2VS, l’inclinaison maximale est de 10°, à 1,3 VS de 20° et à 1,45 VS de 30°.
  • Il me fait ensuite faire un exercice de déroutement sur Orléans (Je m’y attendais évidemment :) ). Je déroule donc ma checklist de déroutement (celle qui se trouve sur l’image au dessus) et je commente notre position. Arrivé aux alentours d’Orléans je ne trouve pas le terrain. En fait ça fait 10 fois que je vais sur cet aérodrome et j’ai toujours du mal à le repérer … Je ne sais pas pourquoi. Je finis par le trouver et je m’intègre en début de vent arrière.

-“Panne de volet” m’annonce l’examinateur
- “Ok, donc je prend 80kt, la distance d’atterrissage sera 50% supérieure à celle habituelle soit 675m, on a largement assez de piste”

  • Là encore pas de souci, je touche un peu dur puis je repars sur Étampes via le VOR de Pithiviers.

- “Il y a une fuite d’huile, le moteur chauffe et t’as que 10 minutes pour te poser”


- “Euhh, je pense faire une IVV mais on est en plein sur la forêt humm”

- “Bon déjà ton moteur est en surchauffe donc réduit les gaz, pas besoin d’être plein pot là”

  • Sur le coup j’avais oublié qu’on venait de partir d’Orléans, j’aurais pu faire demi-tour mais là il est trop tard.

- “Bon quel autre possibilité tu as ? Regarde ta carte”


- “Euh il y a bien Pithiviers mais il n’est pas ouvert aux aéronefs extérieurs”

- ” Pas grave ! En cas de problème tu te poses où tu peux, il vaut mieux se poser sur une belle piste que se risquer sur un champ”

  • Je prends donc le cap de Pithiviers, le terrain est facile à reconnaitre, il est à proximité de deux grands étangs.

- “Hop, tu viens de perdre ton moteur !”

  • Décidément ! J’ajuste ma vitesse pour obtenir 80kt au badin (vitesse de finesse max). Mon approche est bonne, à 100 pieds sol je remets les gaz. On rentre sur Étampes. Ça commence à sentir très bon, je n’ai pas fait de faute. Je retrouve sans problème LFOX (il faut dire que je commence à bien connaitre la région, alors qu’au début de ma formation j’étais totalement perdu !)
  • On effectue un complet puis on rentre au club. En ouvrant la verrière le FE me lance :

- “Alors t’en penses quoi ?”


- “Je pense que ça a été plutôt bon malgré quelques fautes”

  • Et en effet, lors du debriefing il me remplit un joli papier de la République française. Je suis PPLisé !!
  • Une bonne chose de faite dans l’année. Prochain objectif : le permis ! Il me reste une petite dizaine d’heures à effectuer encore.
  • Sinon je me suis inscrit à l’ENAC, cette année je passerai TSA et CPATPL. Je mise beaucoup sur le cycle préparatoire, ça reste une formidable opportunité. Je pense avoir toutes mes chances, je suis hyper motivé, j’ai le BIA, le BB, le PPL, je suis boursier et j’ai fini vice-major de ma promo en IUT (Comme quoi la prépa ça aide).

Sur ce je vous souhaite plein de réussite ! Bons vols.

3802 vues !

Share